Ensemble Humanitaire  | Aller au contenu | | Accés direct au menu | Plan du site

Association Humanitaire : Ensemble Humanitaire

>> Coopératives céréalières

>> Introduction

La plupart des villages aidés par ENSEMBLE ne disposent que de 10 à 15 % de terres cultivables. Tout le reste est constitué de rocher ou de sable.

Avant « l'hivernage », toute la population (ainsi que les personnes parties en exode et qui sont revenues) plante le moindre espace cultivable en mil, nourriture principale en pays Dogon.

La récolte est tributaire des aléas des pluies, plus ou moins espacées, et aussi, des invasions de criquets (Criquet pèlerin ou « Sauteriaux » le plus souvent)

 

Pour palier cette fatalité, ENSEMBLE a mis en place des Coopératives Céréalières et lance un programme de Maraîchage par goutte à goutte.

>> Coopératives céralières

Les cours du mil peuvent varier du simple au double entre la fin de la récolte et la période de « soudure ».

  • Afin de constituer des réserves  par toute la population, le mil est acheté lorsque le prix est abordable après la récolte et revendu localement, avec un petit bénéfice, lorsqu'il est très cher sur le marché.
  • Cette gestion permet d'avoir une sécurité alimentaire toute l'année et l'apprentissage à la gestion favorise l'augmentation des stocks d'une année sur l'autre.

En images ....

A chaque visite, devant toute la population réunie, l’argent restant en caisse est compté, les sacs en stock sont comptabilisés et les comptes sont vérifiés. L’ONG ENSEMBLE  a mis plusieurs centaines de tonnes de mil en coopérative

Fédération Ensemble
11, rue des saulées - 63 400 Chamalières
Tél. : 04 73 62 12 48 - Portable : 06 11 27 28 42